Un peu d'histoire


D'une interrogation des habitants du Pays de Herve sur l'avenir de leur territoire

Fin 1999, quelques personnes originaires de plusieurs communes du Pays de Herve prirent l'initiative d'organiser des rencontres sur le thème de l'avenir du territoire du Pays de Herve. Pour eux, il était en effet devenu indispensable de protéger ce jardin vert au centre de l'Euregio Meuse-Rhin au vu de l'urbanisation rapide, des mutations insuffisamment maîtrisées, ainsi qu'aux difficultés issues de la perte des repères traditionnels et de l'identité du terroir.

La crainte de l'abandon des spécificités rurales mais également la volonté de construire le futur du Pays de Herve en impliquant activement les pouvoirs publics, les acteurs économiques et sociaux, les associations, ainsi que tous les citoyens motivèrent ces bénévoles dans la poursuite de leurs initiatives.
image 1.jpg (39.3kB)


image 2.jpg (56.2kB)

De la prise de conscience à la création d'une ASBL

Après quelques réunions publiques organisées par ces « citoyens actifs », l'établissement d'un état des lieux du Pays de Herve s'avéra indispensable afin de mieux apprécier l'intérêt de la population pour cette initiative. Le succès du colloque « Quel avenir pour le Pays de Herve ? Spectateur ou acteur ? » organisé à Froidthier en juin 2001 conforta les organisateurs dans leur projet.

En février 2002, les initiateurs de la démarche publièrent un Manifeste intitulé « Le Pays de Herve au futur » qui indiquait clairement la raison d'être et la pertinence de la réflexion sur le futur du Pays de Herve. Suite à la publication de ce Manifeste et aux réunions d'information qui s'en suivirent, l'asbl Pays de Herve-Futur fut créée : plus d'une quarantaine de personnes en provenance de plusieurs communes et de tous milieux sociaux rejoignirent alors l'action.

Vers une démarche prospective et participative

Afin de mieux préciser l'initiative de départ et obtenir une adhésion plus forte de la population, des décideurs et des acteurs, Pays de Herve-Futur décida de lancer, en juin 2003, une réflexion prospective spécifique au Pays de Herve. Cette réflexion fut conduite en partenariat avec l'Institut Destrée, l'Institut de Gestion de l'Environnement et d'Aménagement du Territoire (IGEAT, Université Libre de Bruxelles), le Service d'Étude en Géographie Economique Fondamentale et Appliquée (SEGEFA, Université de Liège), le Centre d'Études en Aménagement du Territoire (CREAT, Université Catholique de Louvain), la Fondation Rurale de Wallonie et avec le soutien de la Direction Générale Aménagement du Territoire, Logement et Patrimoine de la Région Wallonne. Simultanément, une démarche d'information fut réalisée auprès des communes dont plusieurs apportèrent leur soutien.

Au final, 3 enjeux fondamentaux pour le futur du Pays de Herve émergèrent de ces travaux de réflexion :
- Renforcer le lien social et valoriser la diversité culturelle du Pays de Herve ;
- Développer la responsabilisation des acteurs sur l'ensemble du territoire et créer un cadre organisationnel et décisionnel cohérent ;
- Favoriser des activités qui s'appuient sur les spécificités intrinsèques du territoire et qui les renforcent.
Ces enjeux furent présentés aux pouvoirs publics locaux et régionaux, aux organismes économiques, sociaux, aux associations, aux citoyens, lors d'un deuxième colloque public "Pays de Herve au Futur : enjeux et pistes d'action" organisé par l'ASBL le 17 avril 2004 à Welkenraedt. À l'issue de ce colloque et sur base dune évaluation interne, Pays de Herve-Futur décida de mettre l'accent sur la nécessité de passer dune phase prospective à une phase de définition stratégique et de lancement de projets concrets, élaborés en accord avec les pouvoirs publics locaux et les acteurs du territoire.

Dans le courant de l'année 2005, un lieu de rencontre et de pilotage commun entre les acteurs publics, socioéconomiques et associatifs, a donc progressivement été mis en place, favorisant ainsi un travail commun de responsabilisation au territoire. !!! Cette plateforme 'Paysage' a élaboré un programme stratégique de développement territorial intégré, basé tant sur les propositions des habitants et des décideurs et acteurs publics et privés, que sur les qualités intrinsèques du Pays de Herve, tout particulièrement son paysage.

De juillet à septembre 2006, une 'Enquête sur le paysage' fut alors conduite auprès de 1250 personnes sélectionnées sur l'ensemble du Pays de Herve en fonction de leur appartenance géographique et professionnelle, avec l'aide de la Fondation Rurale de Wallonie, le SEGEFA (ULg) et le CREAT (UCL). L'enquête a mis en évidence les caractéristiques, les changements affectant le paysage du Pays de Herve, et les attentes de la population quant à son futur. En effet, les participants à l'enquête ont également émis de très nombreuses propositions. Dans le cadre de la présentation de cette enquête, des réunions furent organisées à l'automne 2006 dans les communes de Plombières, Herve, et Olne afin de recueillir l'avis des habitants, acteurs, décideurs, sur les enjeux paysagers pour le Pays de Herve, les réponses à y apporter, les projets et actions à conduire.




image 3.jpg (0.1MB)


image 4.jpg (44.9kB)

Pour une Convention du Paysage du Pays de Herve

L'Enquête sur le paysage a permis de dégager les grands axes d'un projet de «Convention du paysage du Pays de Herve» qui a été présenté lors dune rencontre publique à Herve, le 25 novembre 2006. Le projet de « Convention de paysage du Pays de Herve » a suscité l'approbation des participants (près de 200 personnes) présents, issus de tous horizons. Les participants ont également fait preuve de créativité (propositions de projets et d'actions).

De 2007 à 2009, un groupe de travail, réunissant les initiateurs de l'ASBL et plusieurs communes et associations, s'est réuni régulièrement en vue de préparer la matérialisation des neuf engagements majeurs de la Convention du Paysage du Pays de Herve et de les traduire en propositions de projets et d'actions.

À une concrétisation de l'Action

En date du 12 mars 2010, le Ministère de l'Environnement, de l'Aménagement du Territoire et de la Mobilité de la Région Wallonne octroya à l'ASBL Pays de Herve-Futur une subvention destinée à :
- réaliser des projets et des actions programmés sur base des précédents travaux de « Pays de Herve - Futur », principalement consacrés à la dimension «paysage » ;
- préparer et créer une «Maison du Paysage du Pays de Herve» localisée au centre du Pays de Herve ;
- développer des processus de prospective ;
- effectuer un travail d'information, sensibilisation, réflexion et communication en relation avec les différentes actions projetées.
Le 30 octobre 2010, l'ASBL, en collaboration avec les Collèges Communaux de 12 communes partenaires, a organisé à Limbourg une séance publique au cours de laquelle 7 pistes d'action, issus de la Convention du Paysage du Pays de Herve, ont été présentées et soumises à débat. Les sujets, intitulés Protéger, gérer et aménager le Paysage du Pays de Herve et Travailler à un avenir durable de l'agriculture et des agriculteurs du Pays de Herve, ainsi que les débats ont connu un vif succès, au regard du nombre de personnes présentes et leur participation active.

Depuis octobre-novembre 2010, une structure permanente a été mise sur pied dans des locaux à Val-Dieu. Celle-ci a pour objectif de concrétiser les pistes d'action de l'ASBL.

Le 13 mars 2012, l'association a connu une modification majeure, en accueillant 11 communes, 12 associations et 5 citoyens au sein même de sa structure d'actions. Il appartiendra donc à ces nouveaux dirigeants, soutenu en cela par les deux employées de l'association, de pérenniser la structure, de poursuivre les actions Paysage et Agriculture entamées dès 2010 mais également d'orienter les actions concrètes futures parmi l'ensemble des domaines relatifs au territoire du Pays de Herve (agriculture, aménagement du territoire, paysage, environnement, développement économique et social, tourisme, mobilité, culture, etc.).


image 5.jpg (68.9kB)